Lilya Pavlović-Dear

 

Lilya Pavlovic-Dear est née en 1947. Elle est diplômée de peinture de l’Académie des Arts Appliqués à Belgrade et de gravure au Chelsea College of Arts de Londres. Depuis 1970, elle a eu 46 expositions personnelles et 200 expositions de groupes à Paris, New York, Washington, Londres, Los Angeles, Bruxelles et Hambourg. Elle a vécu et travaillé à Londres, San Francisco, Los Angeles et  à Paris depuis 1978.

Principales expositions et collections:
Museum of Modern Art, Madrid ; Minerve Museum, Yzeures ; Musée Juif, Musée Historique, Musée d’Arts décoratifs, Belgrade ; Musée Neue Galerie, Graz ; National Museum of Kraljevo, Kraljevo ; Dix Ans d’Acquisitions, Bibliothèque Nationale de France, Paris ; UNESCO Museum, Beyrouth ; Musée National de Kragujevac, Kragujevac ; Bibliothèque Marciana, Venise ; British Library, Londres ; New York Public Library, American Museum of Natural History, New York ; Art Bank, Washington D.C.; Los Angeles County Museum, Los Angeles. Figure dans le Dictionnaire d’Art Bénézit, la Cotation d’Art Drouot, Dictionnaire d’Art Akoun.

Lilya Pavlovic-Dear a été nommée Chevalier Artistique, Accademia Internacionale Greci Marino, Italie en 1998. Elle a reçu la Médaille d’Argent dans la catégorie des Arts, Le Mérite et Dévouement Français, 1998, Prix Européen des Arts, Léopold Senghor, 2007 et
Grand Prix européen Botticelli 2008 pour son livre d’art Maro Polo sur la Route de la Soie.

« Au premier regard non figuratif, le monde minéral, très structuré lui à été inspiré par le monde méditerranéen. D’une grande séduction, ces éléments organiques s’enchevêtrent pour simuler des pierres, des coquillages, des coraux ou bien des terres imaginaires aux profils effilés et vivement colorés. Une œuvre ouverte sur le regard intérieur. L’eau, qui est un des quatre éléments de la nature et source de la vie et d’énergie, à énormément inspiré l’artiste. Créer pour découvrir, voyager pour aller à la rencontre de l’inconnu sont les deux engagements dont témoigne la peinture de Lilya.» Lydia Harambourg, critique d’art pour la Gazette de l’Hôtel Drouot.