Kossa Bokchan

Kosa Bokšan ou en français Kossa Bokchan, peintre serbe, née en 1925 à Berlin – décédée en 2009 à Paris.

Ses parents ont déménagé à Belgrade alors qu'elle n'avait que trois ans. Elle a commencé à étudier la peinture au cours de la seconde guerre mondiale avec Mladen Josić et Zora Petrović en 1944. L'année suivante, elle entra à l'Académie des Beaux-Arts de Belgrade, dans la classe du professeur Ivan Tabaković.

Avec plusieurs étudiants de sa classe, Pierre Omcikous (son futur mari), Mića Popovic, Bata Mihajlović, Vera Božičković, Ljubinka Jovanović, Mileta Andrejević, elle est partie à Zadar (ville sur la côte dalmate), où s'est formé Le Groupe de Zadar (“Zadarska grupa“). Elle  exposa pour la première fois à Belgrade en 1950, et sa première exposition personnelle a eu lieu en 1952. La même année, elle s'est installée avec son mari Pierre Omcikous à Paris où elle a vécu jusqu'à sa mort.
A Paris, elle a exposé pour la première fois en 1954. Elle a également exposé à Lille, Strasbourg, Rome, Nancy, Novi Sad, Niš, Zagreb, Skopje, Podgorica etc.

PRIX:
"Allocation d'Installation d'Atelier" du Ministère de Culture et Communication en 1986.
"Prix spécial de la VIème Biennale Internationale de Miniature"  à Gornji Milanovac, en 2000.
Le Musée de l'Art Contemporain à Belgrade lui a consacré l'exposition personnelle "50 Ans de création" en 2001.

“Dans les années soixante Kossa a adopté les concepts de l’abstraction lyrique et peint des toiles dans le style informel. Après la phase de l’abstraction, Kossa a créé plusieurs cycles de peintures inspirés par ses longs séjours sur l’île de Korčula et à Vela Luka. Plasticienne aux moyens d’expression multiples (peinture, dessin, gravure, collage, mosaïque, tapisserie), Kossa Bokchan a traversé plusieurs phases dans sa création, et son œuvre a été présentée dans 125 expositions personnelles et collectives à travers le monde.”